I sold my body for my baby

« Voilà quelques années que je suis ce que je suis, je dirais une femme entière puisque je m’assume et me respecte. Je vends mon corps pour nourrir mon enfant et pour survivre, c’est un choix, tout le monde ne le fait pas mais j’ai de la volonté, assez pour faire ce qu’il faut pour éviter à mon enfant de vivre la vie que je vis. A chaque fois qu’un homme me pénètre, même si j’essaye de faire bonne figure, je pense fort à autre chose. J’essaye d’imaginer ça comme un investissement pour mon futur, pour le futur de mon fils. Il y a quelques années j’ai tout perdu, j’avais un cancer et je n’avais pas de sécurité sociale. J’avais une belle vie, un homme, un seul, qui m’aimait. Il a été tué dans un accident de la route, même si ça peut paraître dramatique … hélas c’est vrai. Je me suis retrouvé seule avec un bébé dans le ventre mais sans celui qui allait m’aider à lui donner vie, à le faire grandir. Ce n’est que du sexe mais ce n’est pas que du sexe, à chaque fois que je le fais, c’est un petit quelque chose qui casse à l’intérieur et les dommages sont irréparables. La vie c’est ça, ça casse, on répare comme on peut. J’aime mon bébé, je peux mourrir pour lui alors pourquoi pas me prostituer. Ce que j’ai appris de la vie, c’est que rien n’est acquis, il faut être prêt à tout, et il faut faire avec. Je ne fais pas ça par désespoir, ce serait trop tragique, disons que je le fais par amour. Un vrai amour. »

Laisser un commentaire